Contenu du journalEdition 288Politique

Une visite très intense et en mode show

Le président français, Emmanuel Macron était à Mayotte le 22 octobre. Il  est reparti le 23 au matin. Ses visites et ses discours étaient concentrés le premier jour dans une sorte de show dans lequel il s’est mis en scène et a répondu jusqu’au bout à toutes les exigences de l’exercice. Par Mahmoud Ibrahime

[ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »2,3,4,5,6,9″ ihc_mb_template= »1″ ]

La visite du Président de la République française était attendue à Mayotte depuis plusieurs mois. Il avait annulé un premier voyage prévu en juin dernier, officiellement à cause d’un agenda trop chargé. Dans ce premier voyage, il était d’ailleurs question qu’il fasse un petit saut à Moroni pour discuter avec le chef de l’État comorien, Azali Assoumani. Il est arrivé à Mayotte ce mardi 22 octobre, et il est reparti vers les Glorieuses, puis la Réunion sans faire de détour vers Moroni, alors que les autorités l’y avaient invité lors de la rencontre à Paris le 22 juillet, rencontre qui avait abouti à l’accord de Coopération dont il a été beaucoup question lors de cette visite à Mayotte.

Une journée très chargée

Dans le cadre de la loi française, Mayotte est devenue le 101e département de l’ancienne puissance colonisatrice après un référendum en 2009. En tant que président de la République, Jacques Chirac a visité l’île en 2001, Nicolas Sarkozy en 2010 et François Hollande en 2014. E. Macron est donc le quatrième Président français à venir à Mayotte et, à titre personnel, c’est son deuxième déplacement dans l’île puisqu’il avait fait un voyage éclair pendant la campagne présidentielle.

  1. Macron a eu une journée très chargée à Mayotte, organisée et rythmée comme un show. Il a débarqué à l’aéroport de Dzaoudzi vers 9h50. Sur le tarmac, il a été accueilli par le préfet et les autorités militaires. Il a passé en revue les troupes, jusqu’à la police municipale et les jeunes du Régiment du Service militaire adapté (RSMA) de Mayotte. Il a ensuite salué les élus à commencer par le président du Conseil régional, Soibahadine Ibrahim et le député Mansour Kamardine (Les Républicains), puis la députée Ramlati Ali et les Sénateurs Thani Mohamed et Hassani Abdallah. Après un court message adressé aux journalistes pour fixer les objectifs sans faire réellement de révélations, il a pris la direction de Dzaoudzi avec son cortège. On s’attendait à ce qu’il monte dans la barge, comme tous les Maorais pour passer de Petit à Grande Terre, mais c’est à bord d’un des zodiacal qui font la chasse aux kwasa-kwasa qu’il a fait la traversée.

Un bain de foule

Le comité d’accueil était vraisemblablement à Mamoudzou. C’est sur la rocade de la ville que le président français, après un discours au cours duquel il a fait plusieurs annonces a décidé de prendre son premier bain de foule. La ville avait été désertée par les mesures très restrictives de circulation. Les éléments les plus virulents du Collectif des citoyens (CODIM), avec la fameuse Estelle Youssouffa avaient été délogés de la place de la République où ils entendaient exprimer au Président leur mécontentement. Macron, après avoir enlevé la veste, chemise blanche aux manches repliés est donc allé prendre un « bain de foule » auprès de 200 personnes maximum, partisans de LREM. Au même endroit Jacques Chirac s’était adressé à 2000 personnes et non loin de là, Sarkozy avait tenu en haleine près de 10 000 Maorais juste après le référendum sur départementalisation.

Après son discours à la rocade, Emmanuel Macron a été invité par le Maire de Mamoudzou à un déjeuner en compagnie de personnalités de l’île dans la Mairie du chef-lieu.

Dans le Nord, la lutte contre l’immigration

Ensuite, il a repris la route en direction du Nord où il était attendu dans le village de Hamjago qui fait partie de la commune de Mtsamboro dont le maire, Harouna Colo, est membre de la République en Marche (LREM). Depuis plusieurs jours les habitants de Hamjago se préparaient à honorer le président Macron et c’est sous les chants du maoulida shenge et de musiques traditionnelles qu’il a été accueilli dans le village. Hamjago comme l’ensemble de la commune de Mtsamboro a vu pendant longtemps défiler les kwasa-kwasa. C’est aussi dans ces villages du Nord que le Rassemblement national de Marine Lepen fait ses gros chiffres ces derniers temps. Le président français a voulu y faire passer un message clair sur la manière dont il voulait mener « la lutte contre l’immigration ».

C’est également à Hamjago qu’en début de soirée, il a convié les journalistes à une conférence de presse devant conclure son voyage à Mayotte. Les questions des journalistes lui ont permis de préciser certaines de ses annonces et même à la fin aborder pendant plusieurs minutes une question nationale sur l’agriculture.

Emmanuel Macron a dormi à Mayotte, mais, dès le matin, il a repris son avion pour se rendre aux Glorieuses.

https://masiwa-comores.com/maore-na-macron-mpaka-tcho/

https://masiwa-comores.com/le-train-est-lance-gare-aux-retardataires/

[/ihc-hide-content]

 

Montre plus

Articles Liés

2 thoughts on “Une visite très intense et en mode show”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close