Edition 294La UneSociété

Oubeidillah, L’acharnement du gouvernement

Le jeune journaliste Oubeidillah Mchangama est encore une fois mis en prison après une garde à vue qui a duré quatre jours. Il est accusé d’avoir manifesté et d’avoir provoqué un trouble à l’ordre public. Sur les 16 personnes arrêtées à l’issue de cette manifestation, il est le seul à demeurer en prison, alors qu’il devait se marier ce vendredi. Par Ali Mbae

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close