Contenu du journalEdition 289Politique

Youssouf Said Soilihi : « La réalité est que les gouvernements ont peur de la diaspora »

Par ordonnance le chef de l’État Azali Assoumani a mis en place les règles du jeu pour les prochaines législatives et communales. Encore une fois la diaspora a été mise de côté, pourtant, la Constitution modifiée en 2018 avait prévu sa participation aux élections et la possibilité d’élire des représentants au sein de l’Assemblée nationale. Dans cet interview, Youssouf Saïd Soilihi revient sur la première loi accordant le droit de vote à la diaspora en 2005. Propos recueillis par Ali Mbaé

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Mots clés
Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close