Dernières 24HJusticePolitique

Vendredi 5 juillet 2019. 10h00. Nous apprenons que Maître Moudjahidi, ainsi que les deux autres signataires d’une demande d’autorisation de manifester ont été convoqué à la gendarmerie.

Vendredi 5 juin 2019. 10h00. Nous apprenons que Maître Moudjahidi, ainsi que les deux autres signataires d’une demande d’autorisation de manifester ont été convoqués à la gendarmerie.

L’avocat avait reçu, hier, de la préfecture du centre une interdiction d’organiser une manifestation dans la capitale le dimanche 7 juillet comme il l’envisageait avec certains amis. Il avait d’ailleurs accepté et affirmé qu’il n’irait pas à l’encontre de la décision administrative. Par contre, il avait clairement annoncé son intention de suivre les procédures en cours au pays et qui lui permettent de saisir le Ministre de l’Intérieur pour faire annuler cette interdiction.

Il est donc étonnant de voir que la Justice le convoque pour une manifestation qui n’a pas eu lieu, et dont le refus a été accepté par les potentiels organisateurs.

Sommes-nous arrivés au point où on fait pression et on condamne les gens pour des intentions et pour avoir suivi à la lettre les procédures mises en place par les lois ?

Nous rappelons également que Me Moudjahidi, avocat d’une fillette violée, a dénoncé il y a quelques jours, comme d’autres le fait que quelqu’un a essayé de faire évader le violeur condamné il y a deux semaines à 7 ans de prison.

MIB

Mots clés
Montre plus

Articles Liés

1 thought on “Vendredi 5 juillet 2019. 10h00. Nous apprenons que Maître Moudjahidi, ainsi que les deux autres signataires d’une demande d’autorisation de manifester ont été convoqué à la gendarmerie.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close