Contenu du journalEdition 268EDUCATION

UDC : des maux et des promesses

L’Université des Comores s’est fait une mauvaise réputation au sujet du harcèlement sexuel et ce qu’on nomme communément les notes sexuellement transmissibles (Nst). Aucun texte réglementaire de l’institution n’est élaboré pour lutter contre ce fléau. Les étudiants sont les grands oubliés des textes régissant cet établissement public de l’enseignement supérieur. Si Abdullah Ben Said avait promis de changer la donne dans les nouveaux textes il n’en ait rien. Le nouveau règlement intérieur reste muet sur le sujet. Pas de normes, ni conseil de discipline. Le Conseil d’administration va-t-il le rejeter ou l’adopter ? Par Hayatte Abdou

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close