Contenu du journalEdition 300Société

Tortures au camp militaire de Simboussa. Le chef d’état-major et la CNDHL réagissent

L’interdiction des mauvais traitements et de la torture des prisonniers est un des piliers du droit international humanitaire et de la Charte des droits de l’homme. Une Déclaration de l’ONU contre la torture (1975) et une Convention internationale contre la torture (1987) encadrent la lutte à ce fléau. Par HACHIM  MOHAMED

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close