Contenu du journalEdition 286Politique

Relation Azali-Salami de l’entente cordiale au clash…

Ils étaient tous les deux signataires de la « plateforme d’alliance politique » paraphée le 26 mars 2016 au stade de Missiri à Mutsamudu entre les deux candidats Juwa (Fahmi Saïd Ibrahim, représenté par Mohamed Bacar Dossar et Abdou Salami Abdou)  et celui de la CRC, Azali Assoumani. Ainsi, ils feront campagne et lutteront ensemble pour la conquête du pouvoir mais une fois celui-ci obtenu, leur alliance volera en éclats. Les tensions et les sujets de discorde n’ont pas tardé à surgir au sein de leur alliance politique empoisonnant les relations entre  le président de l’Union Azali Assoumani et Salami Abdou Salami,  le Gouverneur  d’Anjouan. Un conflit ouvert qui se soldera par l’emprisonnement du second, suspecté d’avoir été à l’origine du soulèvement armé dans la médina de Mutsamudu. Une accusation que le chef de l’exécutif de l’île de Ndzouani rejeta catégoriquement dans une vidéo publié sur les réseaux sociaux quelques heures avant son assignation à résidence  le 21 octobre 2018. Par Faïssoili Abdou

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close