Edition 213La UnePolitique

Où est passé la solidarité féminine?

Aucune magie féminine sur la candidature de Sitti Farouata aux élections du poste de gouverneur. Elle est vécue comme un non événement. Pourtant,  c’est la  première  femme a brigué ce poste. Le paradoxe fait que  les femmes actives comoriennes n’arrêtent pas de réclamer des droits d’égalité aux hommes. Paie-t-elle le fait du «tout sauf Azali»? Par Hayatte Abdou

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close