Contenu du journalEdition 302Société

Mutsumudu, La belle dame défigurée

Tel un masque de beauté sous une averse, la ville chef-lieu d’Anjouan promène une laideur choquante en cette période de Kash-kazi. Mais est-ce juste une négligence passagère, ou le signe d’un crépuscule qu’assombrit un ciel ombrageux ? Juz’r.

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close