Contenu du journalEdition 271Société

Mme Sittou-Raghadat Mohamed, Présidente de la CNDHL : « Nous sommes à la recherche de solutions aux problèmes sévissant dans les maisons d’arrêt »

La situation de l’état des prisons est intrinsèquement liée à celle des droits de l’homme, à savoir qu’un prisonnier n’est pas privé de tous ses droits fondamentaux et humains, notamment sa dignité. C’était le thème de la formation que la CNDHL a fait bénéficier à des gardiens de prison et à des gendarmes (« La promotion et la protection des détenus dans la maison d’arrêt »). Pourtant, la question de l’indignité des prisons comorienne est posée depuis de nombreuses années et il y a quelques jours, une équipe de l’ONU travaillant sur les cas de tortures est venue au pays pour visiter ces lieux de privation des libertés. Le gouvernement ayant refusé certains accès à ces experts, ils sont partis précipitamment. La CNDHL est restée muette. Voici quelques explications de la Présidente de la CNDHL. Propos recueillis par Ali Mbae

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Mots clés
Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close