Contenu du journalCultureEdition 304

Livres : Lumières d’Inzouddine Hodhoaer, diplomate et militant pour l’unité des Comores

La semaine prochaine paraîtra aux éditions Cœlacanthe le livre posthume du diplomate et patriote Inzouddine Hodhaer, décédé il y a deux ans, le 30 janvier 2018. Ce n’est pas un livre sur la vie de ce remarquable diplomate, ce n’est pas une autobiographie, mais une réflexion sur le ministère des affaires étrangères comorien où il a travaillé toute sa vie durant et sur la nécessité de le restructurer pour qu’il soit plus efficace. Par Mahmoud Ibrahime

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

 

Mots clés
Montre plus

Articles Liés

1 thought on “Livres : Lumières d’Inzouddine Hodhoaer, diplomate et militant pour l’unité des Comores”

  1. L’honneur et la crédibilité de notre nation est plus que jamais en danger. Le peu de dignité qui reste à nos diplomates et grands serviteurs de l’Etat risque de s’évaporer. Nous apprenons en effet qu’une jeune compatriote, esthéticienne de formation va être nommée Consul Général des Comores en Tunisie. Nous devons avoir le plus grand respect pour tous nos compatriotes et reconnaitre que nous avons besoin de tous les talents pour parvenir à l’émergence. Mais si cela est vérifié alors cela sonne aussi l’humiliation suprême de la diplomatie comorienne. Cela sonne la fin de du corps diplomatique Comorien. Parmi tous les diplomates et grands serviteurs de l’Etat comorien à Moroni et ailleurs, n’y aurait-il personne d’assez compétant au point que l’on se tourne vers une esthéticienne pour représenter les Comores dans un grand pays ami comme la Tunisie ?

    Dans les pays développés et dans ceux qui ont fini par voir la lumière de l’émergence avant 2030, la mission de Consul ou d’Ambassadeur est confiée à des femmes et hommes diplomates de carrière expérimentés. Ils sont choisis parmi les diplomates de haut rang qui ont fait leurs preuves. Ils ont fait des études supérieures. Ils maîtrisent plusieurs langues étrangères.Ils sont capables de produire des notes et rapports sur la situation des pays où ils sont en poste sans l’aide des étudiants et les amis. Dans beaucoup de pays, ils passent un concours pour entrer dans le corps diplomatique. Ils sont à des postes de responsabilité pendant plusieurs années. Puis arrive la consécration quand ils sont nommés Ambassadeur ou Consul Général. Toutes ces étapes sont essentielles pour préparer ces diplomates à devenir la vitrine de ce que leur pays produit de mieux en savoir-faire et savoir-être.
    Mais il est un pays où les dirigeants semblent se moquer des intérêts de notre pays. Ils semblent ne pas soucier de l’image que produit ses diplomates et représentants à l’étranger. On voudrait bien que ce pays ne soit pas les Comores. Mais c’est bien aux Comores que cela se passe. Pas surprenant donc d’apprendre que l’une des premières décisions qu’aura à prendre le futur Ministre des affaires étrangères sera de nommer au poste de Consul Général des Comores à Tunis une jeune esthéticienne de formation, déjà parachutée comme conseiller au consulat.

    Qui est donc cette figure montante de la diplomatie comorienne, promue au grade de Haut Diplomate, représentant des Comores en Tunisie? On voudrait connaître son cv, son expérience dans les affaires de l’Etat et ce qu’elle fait pour les Comores? Est-ce qu’elle a des compétences et de l’expérience diplomatique? Est-ce qu’elle a une expérience professionnelle dans la haute fonction publique ou dans le secteur privé? Est-ce qu’elle a fait des études et a-t-elle un diplôme qualifiant? Est-ce qu’elle a apporté une contribution extraordinaire au plan d’émergence 2030 qui justifie que la nation reconnaissante l’honore avec le poste de Consul Général à Tunis pour services rendus?

    Dit-on qu’il s’agit d’une certaine Chamsia Moindjié, qui ne serait autre que la fille de notre TPG. Certains voient son dossier circuler à la chancellerie à Moroni depuis quelques temps. Mais disent-ils qu’ils ne voient qu’un dossier parce que s’agissant de son CV, celui-ci est bien vide pour un poste aussi prestigieux dans la hiérarchie de la diplomatie et la haute fonction publique comorienne. Après quelques renseignements pris à Paris, Marseille, Tunis et Moroni, l’on apprend qu’elle a quand même une expérience comme vendeuse dans une chaîne de produits de beauté en France. Elle aurait aussi été bénévole dans une association d’aide aux migrants en Tunisie. À part ça, rien d’autre à faire valoir.

    Elle a été parachutée conseillère de l’actuel Consul Mr Abdoulbastoi, ancien Minsitre des finances et ancien gouverneur de la Banque centrale des Comores. Parachutée car ce poste n’a jamais été publié et n’a jamais fait l’objet d’un appel à candidatures. Non satisfaite de son poste de conseiller, celle que les étudiants en Tunisie appellent Mme Chamsia a beaucoup œuvré pour provoquer une guerre au sein du Consulat et au sein de la communauté comorienne vivant en Tunisie. Son but étant de déshonorer et faire virer Mr Abdoulbastoi afin d’être nommée consul à sa place. C’est bien joué de sa part puisqu’elle a réussi à manipuler certains étudiants et beaucoup de candidats au bateau pour l’Europe pour qu’ils aillent dénigrer le Consul Abdoulbastoi sur les réseaux sociaux et faire croire qu’elle est la seule du consulat à travailler pour la communauté. Voir L’article publié le 18/08 Sur les site de RTMC et Comores info intitulé: “Les Droits du Citoyen comorien en Tunisie sont bafoué par le Consul Mr Ahamadi Abdoulbastoi”. Elle a réussi à faire exploser l’association des étudiants en Tunisie et à monter les uns contre les autres jusqu’à ce que certains en viennent à se battre dans les rues de Tunis. Elle a réussi à raviver la douleur du séparatisme entre étudiants anjouanais et grands comoriens. Elle serait maintenant en passe de réussir sa guerre éclaire pour s’emparer du consulat puisqu’au ministère des affaires étrangères, on dit que Abdoulbastoi ne sera pas reconduit dans ses fonctions. On nous également que c’est la fille du TPG qui va être nommée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close