Contenu du journalEdition 214OPINION

Les observations de nos lecteurs

Ce matin, Mme soifia a appelé la rédaction de Masiwa pour apporter une précision et corriger une «erreur». Elle a fait remarquer que dans un article publié hier dans Masiwa édition 213, qui a d’ailleurs fait la Une, intitulé: «Où est passé la solidarité féminine» de Hayatte Abdou, on pouvait lire ce passage: «Depuis l’indépendance des Comores, une femme a siégé à l’assemblée nationale, il s’agit de Hadjira Oumouri, seule représentante dans ce lieu où on fait et défait les lois, là où des hommes statuent sur ce qui devrait changer ou être appliqué. Pourtant, la règle reste la même entre les hommes et les femmes.»
Notre fidèle lectrice a rappelé que «certes Mme Hadjira est la première députée élue, mais bien avant elle, probablement Sous Azali1, Mme Djouhairia Abdallah de Mitsamihouli, suppléante de Houmed Msaidié a siégé pendant 5 ans à l’assemblée nationale». Et en effet, c’est vrai.

Autre affirmation erronée, qui n’a pas échappé à la vigilance des lecteurs, cet extrait: «Pourtant, c’est la première femme à briguer ce poste». Nombreux ont souligné la candidature de l’ex première dame Hadidja Aboubacar à Mohéli en 2016.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close