Contenu du journalÉconomieEdition 306

Le taux de croissance en chute, il ne rime pas avec l’émergence

Les chiffres sont alarmants pour un pays qui veut émerger. Ils ne proviennent pas de n’importe quelle structure. C’est la banque centrale des Comores qui les annonce par la voix de son gouverneur, Younoussa Ben Imani, qui a dévoilé l’actualité économique et monétaire des îles Comores lors d’une conférence de presse en début de semaine. Par Ali Mbaé

Selon lui, les activités économiques ont connu une véritable chute. Le taux de croissance passe de 3,8 en 2018 à environ 2,1% en 2019. Les Comores perdent 1,7 points de taux de croissance du PIB. Une baisse qui s’expliquerait par le passage du cyclone Kenneth au mois d’avril dernier. Malgré ce chiffre alarmant, le gouverneur de la Banque centrale souligne quelques « évolutions » positives notamment la hausse généralisée et persistante du niveau général des prix due au grossissement anormal et excessif des moyens de paiement. Le taux d’inflation est passé à 3,6 en 2019 contre 1,7 en 2018. Du côté des finances publiques, la contraction des recettes intérieurs est de 16,7% et le repli des dépenses intérieurs de 2%.

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Mots clés
Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close