Contenu du journalDernières 24H

L’affaire de l’avocat de Sambi défrise le barreau de Moroni

La requête du parquet général qui veut la tête de Me Mahamoud Ahamada, avocat de l’ancien président Sambi, jette le malaise sur le Conseil de l’ordre des avocats à Moroni. Si ce dernier n’a pas encore livré son verdict, sa position ne fait pas mystère : infliger une sanction disciplinaire exemplaire à leur confrère accusé de « faute grave » et d’ « atteinte à l’honneur » de la justice suite à son baroud d’honneur pour sauver son client. Par sanction exemplaire, il pourrait s’agir d’un simple « avertissement » ou d’un « blâme ».
Seulement, le parquet général ne l’entend pas de cette oreille. Selon certaines informations, le plaignant voudrait vaille que vaille la radiation du barreau de Moroni de l’opposant numéro 1 du régime d’Azali Assoumani. La pression est telle que le bâtonnier a quitté le pays ce vendredi tandis que son numéro 2, Me Aticki, voyage ce samedi. Leur absence ne pourra que retarder le verdict, car les trois autres membres du conseil ne pourront pas siéger (ils sont actuellement au nombre de cinq contre neuf en principe, les quatre autres ayant démissionné depuis quelques mois).
Dans tous les cas, le barreau dispose d’un mois pour se prononcer et en informer le parquet général. Peut-être que ces manœuvres dilatoires pourront-elles jouer en faveur du mis en cause. C’est en tout cas ce qu’espèrent certains de ses confrères.
TM

Mots clés
Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez aussi

Close
Close