Contenu du journalCultureEdition 278

Interview : ZamZam Elhad : « le sexisme et le machisme, il faudra finir par les ensevelir dans du béton armé»

Masiwa –ZamZam, vous venez de sortir votre deuxième recueil, en quoi est-il différent du premier ?

ZamZam Elhad –Les deux livres se distinguent surtout au niveau de la forme, en ce sens que mon premier livre était écrit exclusivement en langue comorienne et que celui-ci contient des textes en français. Le nombre de textes compilés dans Au pied du manguier est également plus important que dans Tsandza.

Sur le fond, les deux livres évoquent des vœux, des sentiments inspirés de ma vie personnelle.

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Propos recueillis par Mahmoud Ibrahime

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez aussi

Close
Close