Contenu du journalEdition 320Société

HUMANICOM, Soixante enfants malades évacués à l’étranger

HUMANICOM est une association comorienne humanitaire. Elle vient en aide aux enfants malades, issus des familles défavorisées et très précaires. Initiée par la pédiatre Dr Nadjwa Abbas ainsi que d’autres techniciens depuis 2010, HUMANICOM a été officiellement créée le 22 janvier 2012 à Moroni. Depuis lors et jusqu’aujourd’hui, cette ONG a fait évacuer à l’étranger (divers pays) soixante enfants malades pour être soignés.  Par Natidja Hamidou

 HUMANICOM sauve la vie des enfants malades des familles précaires.

L’association sauve des vies et pas n’importe lesquelles ! Chaque année, l’ONG comorienne HUMANICOM assure l’évacuation d’enfants malades à l’extérieur du pays. Il s’agit d’enfants dont l’état de santé nécessite des soins qui ne peuvent pas être faits aux Comores. Ces enfants pris en charge par cette association sont principalement issus de familles très précaires. Selon la secrétaire générale, Sitti-Hadidja Said Charif, depuis 2010 jusqu’à lors, soixante enfants ont été évacués à l’étranger et ont été soignés. « En moyenne, chaque année quatre à cinq enfants étaient évacués à l’étranger. Mais ces trois dernières années avant la Covid-19, nous étions à dix enfants par an. Depuis cette pandémie, nous n’avons pu évacuer que trois enfants », affirme Nadjwa Abbas, la présidente d’HUMANICOM.

Des associations étrangères partenaires

Ces enfants malades sont envoyés dans des pays comme la France et l’île Maurice, où HUMANICOM a établi des partenariats avec des associations. Ils sont reçus dans des familles d’accueil. « Nous évacuons suivant le besoin et en fonction de nos partenaires. Nous faisons le nécessaire avec nos moyens », déclare la secrétaire générale. On peut voir dans une vidéo, le témoignage du père de Nouria, une fillette, originaire d’Oussivo qui est née avec une malformation. Cette petite fille a été évacuée en France en février 2020 par HUMANICOM. Elle a été soignée et est retournée aux Comores. « Nous aidons aussi des enfants qui nécessitent des soins aux Comores », précise Sitti-Hadidja Said Charif.

La nécessité de fonder HUMANICOM

Le besoin de fonder cette association s’est fait sentir afin de réduire la mortalité infantile. Les enfants perdaient la vie faute de soins adéquats alors qu’ils avaient des maladies curables. Mais, le manque de ressources financières des familles ne leur permettait pas d’envoyer leurs enfants à l’étranger. La pédiatre Nadjwa Abbas, qui représentait l’association française « Espoir pour un enfant » depuis 1997 envoyait des enfants en France pour des soins. En 2010, elle a constaté la nécessité de fonder une association pour venir en aide à ces enfants. C’est ainsi que la doctoresse ainsi que d’autres personnes ont décidé de fonder HUMANICOM.

Lancement officiel HUMANICOM en 2012

 Le 22 janvier 2012 à Moroni, HUMANICOM a été officiellement créée. Cette ONG totalise une centaine d’adhérents, de différentes catégories sociales. Elle a une présidente d’honneur, Kamaria Aoidi, et une présidente, Nadjwa Abbas.

HUMANICOM collabore avec des partenaires nationaux, régionaux et internationaux. Les principaux objectifs sont : « aider les enfants malades nécessitant une évacuation sanitaire à l’étranger, en couvrant notamment tous les frais médicaux, chirurgicaux et de séjour dans les hôpitaux et/ou cliniques à l’extérieur des Comores.

L’association s’est également donné pour objectif de réaliser des activités de sensibilisation des populations sur les maladies infantiles ainsi que des actions de contrôle et de prévention sur les maladies cardiovasculaires et le diabète.

Enfin, l’association veut apporter un soutien scolaire aux enfants qui ont bénéficié des soins et dont les parents manquent totalement de ressources ». HUMANICOM s’intéresse également à la question de l’environnement.

 

 

Mots clés
Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close