Contenu du journalEdition 307Politique

Dunkerque, Marie Simati : « Nous défendons l’idée que l’intérêt commun se construit ensemble »

Masiwa – Dans quelle ville êtes-vous candidat ?

Marie Simati – En 2020, je suis candidate sur la commune centre, sur la liste « Allons plus loin, ensemble » conduite par Patrice Vergriete , maire sortant de Dunkerque et Président de la Communauté urbaine de Dunkerque. Propos recueillis par Mahmoud Ibrahime

Et, je suis candidate dans ma commune, Saint-Pol-sur-Mer, sur la liste « Vivre notre ville » conduite par Virginie Varlet, ancienne première Adjointe du maire sortant (qui est aussi candidat à sa succession).

Ce sont deux listes « sans étiquette », composées de personnes venant de partis politiques et de la société civile.

Masiwa – Vous étiez élue dans la précédente magistrature, êtes-vous encore en position éligible ?

Marie Simati – Je suis conseillère municipale sortante de l’opposition. En 2013, j’ai quitté le PS et la majorité municipale dans laquelle je siégeais depuis 2008, pour me présenter en tant que dissidente. En 2020, je suis en position éligible sur les listes 34/55 à Dunkerque et 11/37 à Saint-Pol-sur-Mer.

Masiwa – Quelles sont les principales idées défendues par votre liste ?

Marie Simati – À Saint-Pol-sur-Mer, nous votons pour le conseil municipal de la ville centre et pour le conseil de la commune associée.

Le Maire sortant de Dunkerque a pendant le dernier mandat, axé l’action municipale sur le cadre de vie et l’environnement. Il a mené une politique publique d’amélioration du quotidien des habitants, « économique et écologique ».

La mesure phare de la dernière mandature a été la mise en place des transports en commun gratuits.

Je dirai que les actions et projets réalisés partaient tous des besoins des habitants et du territoire.

Notre liste à Saint-Pol-sur-Mer est soutenue par le maire du Grand Dunkerque.

Nous avons fait une campagne de proximité, avec des échanges avec les habitants (porte à porte, ateliers citoyens) avant de proposer les programmes.

Nous défendons l’idée que l’intérêt commun se construit ensemble.

Aujourd’hui, nous parlons de Troisième Révolution industrielle et de Numérisation du quotidien, l’insécurité avérée et le sentiment d’insécurité ne cessent de croitre dans nos communes. Le quotidien des habitants, bien grandir, bien vivre et bien vieillir dans sa commune sont les thématiques centrales de nos propositions.

Masiwa – Quelle est la mesure que vous pourriez prendre et qui vous semble essentielle pour vos concitoyens ?

Marie Simati – À Saint-Pol-sur-Mer, nous proposons une police municipale 24h/24 (ce qui existe déjà à Dunkerque).

Sur les communes associées, privilégier la production locale dans la préparation des repas de la restauration scolaire (ce qui permettra aux agriculteurs locaux de vendre leurs productions, et une alimentation saine et bio pour nos enfants).

Accompagner les habitants dans l’accès aux droits et services en ligne pour lutter contre le non-recours aux droits et la nouvelle forme d’exclusion qu’est Numérique, par la mise en place des lieux d’accueils permettant de réduire le parcours du combattant des démarches administratives.

Pour tendre vers une égalité dans l’acquisition des savoirs de base, lire et compter, l’aide aux devoirs sera gratuite pour tous les enfants.

Un passeport culture pour les seniors d’une valeur de 60 € par an, pour les spectacles et évènements culturels.

Mots clés
Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close