Contenu du journalEdition 266Réligion

Dix derniers jours plus méritants durant le mois béni de Ramadan.

Afin d’observer l’importance de concourir pour les mérites des 10 derniers jours du mois de Ramadan, il est important de comprendre qu’en islam la réussite dépend de la bonne fin des œuvres comme disent nos savants. «Certes les actions dépendent de leur fin».

Il ne faut jamais se rejouir qu’on a tant accompli de bonnes actions si la fin après les bonnes actions est mauvaise. C’est un signe que les bonnes œuvres n’ont pas été acceptées par Allah. Car si Allah accepte il accorde une bonne continuité jusqu’à la bonne fin. Ainsi, avant qu’on parle même de mérite des 10 derniers jours de Ramadan, sachons que ces mérites qu’enferme ces jours de ce mois béni, c’est une miséricorde divine afin que la fin du mois pour le croyant soit la meilleure. Nous déployons tant d’efforts au début du mois de Ramadan mais il est dangereux que la paresse ou l’amour de la vie d’ici bas nous ramène au plus bas des degrés et qu’on lâche le moment où on doit multiplier les efforts, et montrer au Seigneur notre courage afin de bien gagner les meilleures des récompenses divines et le pardon vers la fin du mois.  D’autant plus que personne ne sait, s’il aura la chance d’atteindre un deuxième ramadan autre que ce qu’il vit.

Chers frères et sœurs, s’il y a des moments dans la vie qui sont aussi meilleures alors c’est bien ces dix derniers jours du mois de Ramadan spécialement ses nuits, car Allah a juré par les nuits de ces 10 derniers jours. Or Allah ne jure que par quelque chose de meilleur. Ce sont les seules nuits par lesquelles Allah a juré pour marquer leur importance. Dans sourate Al-Fadjr c’est dit « Par l’Aube! (1)  Et par les dix nuits! (2) Par le pair et l’impair! (2) ». Allah a juré par le moment de la prière d’Al-Fadjr, puis il a juré par les dix nuits dernières du mois de Ramadan, puis il a juré par les prières paires et impaires (WITR). Certaines savants ont dit que ce sont les 10 premiers jours du mois de Dhoulhidja, mais d’autres expliquent que certes le prophète paix et prières soient sur lui a parlé de 10 meilleurs jours dans le hadith sur l’importance des 10 premiers jours du mois du pèlerinage, mais dans le hadith, il a mentionné  le terme « Yaoum » = « jour » de la journée comme ont dit « jour et nuit », car les œuvres sont journaliers, par contre le mois de ramadan Allah a mentionné des nuits, or nous savons tous que ce sont les nuits où existe la nuit bénie, la nuit de la valeur « Layilatou Lkadr » . Ainsi, Allah marque l’importance de ces 10 dernières nuits à saisir pour s’approcher de lui.

On nous informe toujours que la dernière décade de ce mois béni est celle de l’affranchissement des âmes de l’enfer. Mais ça veut dire quoi affranchir des âmes de l’enfer ? En réalité toute personne est attachée à l’enfer. Elle a rendu son âme esclave et emprisonné à l’enfer par ses péchés, par son incapacité à satisfaire son Seigneur. elle est déjà rattachée à l’enfer, elle ne peut pas se libérer sans la bénédiction et la miséricorde d’Allah. Ainsi, le croyant concoure pour qu’Allah affranchisse l’âme de l’enfer.

Ce hadith sur la catégorisation des trois décades n’est pas authentique. Seulement Allah affranchit les âmes de l’enfer chaque nuit du moi sacré. Il est rapporté par Abou Haouraira que le prophète paix et prières soient sur lui a dit « Allah choisit des personne qu’il affranchit leurs âmes de l’enfer, et ceci dans chaque nuit (par les nuit du moi de ramadan), et chacun d’eux possède une invocation (Douaa)  exaucée ». Rapporté par Ahmad. Dans une autre version dans Al-Bayihaqi, il précise que le jour de la Ide, Allah franchisse un nombre égal au nombre qu’il a affranchi durant tout le mois de Ramdan. Qu’Allah fasse que nous soyions parmi eux.

Nous savons tous que la nuit durant laquelle Allah a choisi de faire descendre le Coran se trouve parmi ces dix nuits sacrées, qu’Allah nomme de bénie ; « LAYILATOU LQADR » la nuit de la valeur (non pas la nuit de destin car le destin se dit en arabe « Qadar » et non pas « Qadr »). Dans sourate Al-Doukhan « Certes nous l’avons fait descendre dans une nuit bénie ». Durant cette nuit Allah distribue les subsistances annuelles de ses créatures et décrètent toutes les décisions sages. La nuit de la valeur, est une nuit bénie dont les actions durant cette nuit plus valeureuse que 1000 mois ordinaires. Dans sourate Al-Qadr « Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr ….La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois». Soit plus de 83 ans et 4 mois.

La nuit d’Al-Qadr qui suffit pour nous laver de tous nos péchés, n’est pas une chose à observer, mais c’est une durée au long de toute une nuit qui est bénie et aucune parole du prophète paix et prières soient sur lui précise sa date exacte, mais seulement qu’elle se trouve durant les 10 nuits bénies. Ceci pour encourager le croyant à montrer à son Seigneur, son courage à la recherche de cette nuit. Le prophète paix et prières soient sur lui a demandé qu’on la cherche dans les nuits impaires durant les dix derniers jours de ce mois sacré. Le prophète paix et prière soient sur lui a dit « Celui qui prie la nuit d’Al-Qadr, par foi et recherche des récompenses d’Allah, tous ses péchés précédents sont pardonnés ».

Il est recommandé de chercher le pardon divin qui permet d’effacer même la punition, car le pardon n’est pas synonyme d’effacement de la purification par punition, mais le « ANFW » c’est un pardon définitif du péché, la personne ne sera jamais punie pour ce péché. C’est pour cela que le prophète a enseigné Ayicha de dire « Allahouma Innak Anfouwou Touhibou Lanfwa Fanfou Anni » « Oh Allah Tu es le Pardonneur, qui aime le pardon alors pardonne moi ».

Le prophète paix et prières soient sur lui, notre modèle, savait comment profiter de ces 10 nuits bénies. Il est rapporté dans Boukhari par Ayicha qu’Allah soit satisfait d’elle « Lorsque les 10 jours rentrent, le prophète vivifie ses nuits (passe les nuits dans l’adoration), et réveille sa famille, attache sa ceinture ». C’est une métaphore pour montrer le courage et l’initiative d’adorer Allah. Et il ne s’approchait pas de ses femmes durant ces dix derniers jours.

Le prophète paix et prière soient sur lui, faisait la retraite spirituelle « Al-Intikaf », durant ces 10 derniers jours, il ne quittait pas la mosquée, sauf pour les besoins vitaux. Il n’a jamais laissé cette retraite jusqu’à ce qu’il quitte le monde. La dernière année il a fait une retraite de 20 jours.

Chers frères et sœurs, nous voici devant les moments les plus bénis de notre vie, les moments les plus valeureux, de notre existence, il ne faut pas qu’on les gâche avec du business. Faites vos courses pendant la journée ou avant l’arrivée de ces 10 jours, ne vendez pas des nuits aussi valeureuses par des choses futiles qui sont la source de grand regret le jour dernier.

Par Bilal Soidik

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close