Contenu du journalEdition 224Société

Billet : Quand Azali banalise la mort de Gazon

Alors que la ville d’ Iconi a commémoré le double drame survenu le 9 décembre 2018 et le 18 mars 1978, le président-candidat, Azali Assoumani a commis l’irréparable lors de sa conférence tenue à l’hôtel Retaj lundi. Il a banalisé la mort du jeune capitaine de l’équipe de Basket “Djabal Basket” en public. Par Ali Mbaé

Répondant à une question d’une journaliste, il s’est laissé aller et a proféré des phrases inquiétantes quant à la suite de l’enquête dite ouverte depuis déjà 4 mois, après la descente de la gendarmerie dans la capitale de Bambao Sud, laquelle a provoqué un décès et plusieurs blessés par balles réelles :” Le problème d’ Iconi n’est pas le jeune décédé, c’est plutôt les blessés et on les a pris en charge. D’ailleurs en 2015, il y a eu une affaire similaire à Mitsudje [ sa ville natale ]. j’ai pris la charge des soins”. Voilà les propos tenus par le président actuellement en congé.
Ce n’est pas la première fois qu’Azali minimise des personnes assassinées. En mémoire, A l’occasion de l’inauguration de la route Hahaya-Galawa, voulant faire plaisir et montrer son soutien à l’Arabie saoudite, pays qui a financé les travaux, il avait qualifié l’assassinat de kashogui de ” cuisine interne “.
Il a aussi pris à la légère la question de l’emploi, comme si elle était une interrogation insensée et qui ne pourrait contribuer à quelque chose. Dans une conférence tenue par son conseiller en charge de la santé Dr Sounhadji, ce dernier avait déclaré aux journalistes que le slogan du candidat Azali Assoumani ” un jeune=un emploi ” est voué à l’«échec» par l’ancien ministre de l’emploi Mahamoud Salim Hafi, promu ministre de l’éducation. Là aussi, sa réponse a été la même :” c’est une cuisine interne. c’est mon affaire avec mon conseiller. ce n’est pas ton conseiller”. En quoi une affaire rendue publique par une personnalité publique reste encore une affaire privée ?
L’autre déclaration de trop est lorsqu’il évoque les ” 5000 jeunes licenciés” après son élection :” on les a renvoyés mais on a recruté aussi plus de 5400 autres” a-t-il déclaré avec humour et sourire sans plus de précision.

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close