Contenu du journalEdition 306Politique

Azali, un joueur d’échecs ?

Ça y est ! c’est fait. Le chef de l’État Azali Assoumani a les coudées franches, pour mener à bien ses réformes comme bon lui semble. Le double scrutin du 23 février (législatives et municipales) vient de donner corps à la nouvelle architecture institutionnelle.

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close