Contenu du journalEdition 299Politique

Assoumani SAANDI, l’émergence, « rien qu’un slogan »

Dans son réquisitoire, le président du parti BADILI, Assoumani SAANDI n’a épargné personne. Le boycott des élections, Badli en est que « solidaire » mais pas convaincu du choix d’une opposition manquant de « vision pour l’alternance » dans un pays où la démocratie est « mise entre parenthèses ». Pour lui, la situation actuelle est « le couronnement d’un déclin » amorcé depuis des années et qui engage la responsabilité de tout le monde. Et l’émergence n’est « rien qu’un slogan ». Propos recueillis par BIM

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close