Contenu du journalEdition 330Politique

Passeports diplomatiques bradés entre 2010 et 2011 (3)

Le citoyen Damed Kamardine a publié sur son mur Facebook en 9 volets des chroniques qui, documents à l’appui, montrent comment, à la fin du régime du président Sambi et alors qu’un nouveau président, en la personne d’Ikililou Dhoinine, a été élu, de nombreux passeports diplomatiques et de service ont été attribués à des étrangers dont les services qu’ils ont rendus à l’État comorien restent à ce jour un grand mystère.

La rédaction de Masiwa, pense que ces informations sont dignes de foi et bien documentées, même si aucun journaliste de la place n’a entrepris de vérifier les faits révélés par ce citoyen. Nous publierons donc ces chroniques, telles quelles, deux par deux dans les prochains numéros de Masiwa, en attendant que de grands journalistes s’emparent de cette affaire et mènent de vraies enquêtes.

 

Vente des passeports diplomatiques (partie 5)

 

Comme une denrée, notre souveraineté a été offerte aux plus offrants, aux nécessiteux en restrictions de mobilités internationales.

À l’unité, le document pouvait atteindre les deux cent mille – 200.000 – dollars, de quoi aiguiser des appétits et pousser à tout brader.

Après d’importantes investigations jamais démenties, Reuters chiffre à 184, le nombre de passeports diplomatiques comoriens vendus ! Vendus !

L’ensemble des transactions bancaires y relatives sont connues. Les suites d’hôtels et les tables de restos payés pour le compte d’autrui sont tracés tout comme les liquidités remises.

Pour mémoire, nous sommes le 25 mai 2011, veille de l’investiture du Président Iki, des passeports diplomatiques continuaient d’être établis tous azimuts. Pour rappel, nous sommes aussi en période intérimaire.

La pièce jointe au présent post démontre les références desdits passeports ainsi que les identités des bénéficiaires, visiblement issus de la même famille.

On peut noter que des fonctions fictives sont attribuées aux bénéficiaires et acheteurs de ces documents de voyage.

Aucun numéro des journaux officiels où sont habituellement publiés les divers actes de nomination des agents de l’administration publique ne comporte ces fausses désignations. Aucun. Et pourtant, on a pris le soin d’envoyer dans le même journal officiel les vrais actes de nomination, tous !

L’étonnement de cette pratique fautive et grave s’agrandit à la lumière de l’évolution détaillée comme suit :

Le 30 mai 2011, le nouveau Chef de l’État nomme son Gouvernement. Les diverses passations attendent.

Le 31 mai 2011, contre toute attente des passeports diplomatiques sont encore établis par le Gouvernement qui n’est plus en exercice, supposé expédier des affaires courantes.

Une confrontation des acteurs diplomatiques de l’époque serait instructive.

La partie 6 traitera avec détails de ce réseau officiel de vente ….!!!

 

Vente des passeports diplomatiques (partie 6)

Dans le cadre de la vente avérée des passeports de type diplomatique, les circonstances liées à leurs dates d’établissement sont assez révélatrices des intentions et motivations qui auraient pu se cacher. Interpellatives. Troublantes !

Ainsi, il y a manifestement eu une période de « solde » ; de discount, il fallait écouler le plus grand nombre : La semaine du 25 au 31 mai 2011 fût à cet effet propice auxdites ventes.

Cependant, l’euphorie générale était fixée sur l’installation tant attendue du Dr. Iki longtemps mise en veilleuse par son prédécesseur. Le boulevard diplomatique était donc libre et davantage libéré.

Au-delà des autres dates de délivrance, au-delà des aspects relatifs aux fausses fonctions attribuées aux bénéficiaires, il est flagrant de devoir constater qu’en dehors de toute base légale, de toute délégation de pouvoirs possibles des décisions d’attribution de passeports diplomatiques ont été indûment prises. Les vertueux irréprochables et indépassables !

Ces crimes contre les intérêts fondamentaux du pays dont sa souveraineté, sa sûreté et sa sécurité ont été volontairement perpétrées pour porter gravement atteinte à l’État. Haute trahison ! Sans retenue ! Opulente !

Ces abus d’autorité, ces manquements au devoir de probité et ce détournement de pouvoir ne répondaient à aucune urgence inhérente au fonctionnent de l’appareil diplomatique. Aucun péril ne menaçait ! Braderie !

Dans ces conditions, on ne se pose même pas la question de savoir l’impératif de prétendre nommer un non-comorien, le 31 mai 2011, comme Conseiller Économique à l’Ambassade des Comores sise à Bruxelles. Son identité ? Son parcours ? Ses atouts diplomatiques ? Son acte de nomination ?

Ces divers « agents » du Mirex émargent-ils tous sur le fichier FOP et les différents états de salaire ou ont-ils simplement décidé de servir loyalement et bénévolement l’appareil diplomatique comorien à l’instar de Mme Deby ? 2800 bénévoles !

Par ailleurs, un arrêt de principe pris par le Conseil d’Etat français en 1952 , encore applicable en Union des Comores est assez illustratif sur les limites d’une autorité expédiant les affaires courantes. L’excès de pouvoir ! Transgression !

Auparavant, le 11 septembre 2010, toute la famille Kandani Meena Shah Man Zoorali installée à Westland – Nairobi a respectivement reçu leurs passeports diplomatiques. On saura ultérieurement à quel titre.

En outre, en date du 25 mai 2011, le passeport diplomatique référencé sous le numéro DBC 901400/11/60 a été attribué à un certain Mario Albert présenté comme relevant lui-aussi de l’Ambassade des Comores à Bruxelles.

En définitive, les dates principales et suivantes sont à garder à l’esprit :

– 8 mai 2010 : Arrêt de la CCUC ouvrant la période intérimaire à compter du 26 mai 2010 ;

– 7 juin 2010 : Désignation du Gouvernement intérimaire ;

– 16 juin 2010 : Accord politique de gestion de ladite période intérimaire ;

– 26 mai 2011 : Investiture du Dr Ikililou ;

– 30 mai 2011 : Nomination du premier exécutif Iki par le décret N 11-079/PR ;

– 31 mai 2011 : établissement de plusieurs passeports diplomatiques dont celui de mon estimé et estimable, respecté et respectable Confrère MSI ;

– Début juin ( 2 ou 3, à vérifier) : Prise de fonction officielle du nouveau ministre des Affaires Étrangères.

La partie 7 reviendra sur ….!!!

Damed Kamardine

Mots clés
Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!
Close