Edition 309La UneSociété

L’ONU dénonce la pratique de la torture aux Comores

En ce mois de mars est paru le rapport du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, tant attendu depuis le départ précipité des Comores de l’expert indépendant Nils Melzer, qui avait estimé que le gouvernement comorien l’empêchait de mener à bien son enquête sur les allégations de tortures et de traitements cruels et inhumains. Sans surprise, le rapport de l’envoyé de l’ONU confirme les dénonciations de la société civile comorienne dans les réseaux sociaux qui étaient jusque-là niées par le ministère de la Justice et par la Commission nationale des Droits de l’Homme et des libertés (CNDHL). L’État comorien pratique des tortures et des traitements cruels et inhumains. Le rapport met en lumière, particulièrement la gendarmerie et le GIPN d’une part et d’autre part les juges comoriens dont les procédures faciliteraient ces tortures, d’autre part. Par Mahmoud Ibrahime

Ce contenu est verrouillé

Connectez-vous pour déverrouiller le contenu!

si vous n'êtes pas abonné cliquez ici pour vous abonner

Montre plus

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez aussi

Close
error: Le contenu est protégé !!
Close